عالم التكنولوجيا و المعرفة الطبية

مرحبا بكم سجل نفسك أخي الزائر وتمتع بالمشاركة معنا
هذا المنتدى بك سيكون في القمة فلا تبخل بمواضيعك القيمة
عالم المعرفة في شتى المجالات
الصحية و الطبية
التكنولوجيا و الإلكترونيك
الأجهزة الرقمية و الكميوتر
خبايا المواقع و الأنترنت
بالإضافة إلى الصور و الصور الفلاشية
بالإضافة إلى الطبخ
المنتدى في تحديث دائم و بمواضيع جديدة فكونو في الموعد

الطب التكنولوجيا و الإلكترونيك

الله يرحم شهدائنا في فلسطين  اللهم يا رب دمر العدو الإسرائيلي  اللهم يا رب أنصر المقاومة الفلسطينية

    Goutte appelée arthropathie uratique ou goutteuse

    شاطر
    avatar
    laiboustar
    Admin

    عدد المساهمات : 247
    تاريخ التسجيل : 25/03/2013
    العمر : 46
    الموقع : وهران

    Goutte appelée arthropathie uratique ou goutteuse

    مُساهمة من طرف laiboustar في الأحد 08 سبتمبر 2013, 21:35

    L'acide urique est une substance provenant, entre autres, de la dégradation des noyaux des cellules contenues dans les aliments (en particulier des produits d'origine animale). Il est éliminé par les reins. Lorsque cette substance se trouve en trop grande quantité dans le sang, elle se dépose sous forme de cristaux dans une articulation et entraîne une inflammation : c'est la crise de goutte. Cette maladie est beaucoup plus fréquente chez les hommes. Chez les femmes, elle ne s'observe qu'après la ménopause et reste rare.


    Les symptômes de la goutte
    Typiquement, la personne atteinte de goutte est réveillée au milieu de la nuit par une douleur soudaine au gros orteil (mais il arrive que d’autres articulations soient touchées : doigt, coude, genou, cheville). L’articulation est chaude, rouge, enflée et extrêmement douloureuse. La crise s’arrête normalement au bout de quelques jours : l'orteil démange et pèle.

    Après une crise, il est probable qu'une nouvelle crise survienne des mois ou des années plus tard. Si le taux sanguin d’acide urique reste élevé, celui-ci peut continuer à se déposer dans les articulations (sans provoquer de symptômes) et les déformer progressivement : c'est la goutte chronique

    Comment diagnostique-t-on la goutte ?
    Un excès d'acide urique dans le sang est souvent découvert au cours d'un examen de routine pour un dépistage ou une surveillance systématique. Lors d'une crise, l'atteinte typique des orteils et l'intensité de la douleur suffisent à diagnostiquer la maladie dans la plupart des cas

    Les complications de la goutte
    Lors de goutte chronique (également appelée arthropathie uratique ou goutteuse), les articulations peuvent être très déformées. Les chevilles et les genoux sont touchés après les orteils. Les poignets et les mains peuvent également être atteints. La douleur devient permanente. À la radiographie, des signes d'usure peuvent apparaître au niveau des articulations.

    De plus, les dépôts d'acide urique peuvent se faire au niveau des reins. Pour cette raison, les personnes sujettes à la goutte doivent être surveillées régulièrement afin de dépister une éventuelle atteinte des reins

    Qu’est-ce que la crise de goutte ?  en video



    [center]Les causes de la goutte
    Qu'est-ce qui provoque une crise de goutte
    La goutte touche surtout les hommes entre 50 et 60 ans et en particulier ceux issus d’une famille de "goutteux" (qui ont tendance à fabriquer beaucoup d'acide urique, environ 1 % de la population française). Les personnes qui souffrent de goutte sont souvent sujettes aux crises de coliques néphrétiques. L’obésité et les excès alimentaires aggravent la maladie.

    D’autres affections peuvent également provoquer une crise de goutte, en particulier chez les femmes après la ménopause : insuffisance rénale, hypertension artérielle, troubles de la thyroïde, psoriasis, alcoolisme, etc. Des médicaments (par exemple, certains diurétiques) peuvent entraîner un taux élevé d’acide urique et nécessitent une surveillance régulière

    Peut-on prévenir les crises de goutte
    Chez les personnes qui ont un taux élevé d'acide urique, il est possible de minimiser les risques de crise de goutte

       Évitez l’alcool. Il favorise la formation d’acide urique. Les crises de goutte font souvent suite à des repas bien arrosés.
       Buvez au moins un litre et demi d'eau par jour pour éliminer l'acide urique. Une eau de pH basique (eau de Vichy, par exemple) est recommandée.
       N'abusez pas de certains aliments susceptibles d’élever le taux d’acide urique : la charcuterie, les abats, les sauces, les poissons gras, les fruits de mer, les viandes et volailles, le gibier et certains légumes comme les champignons, les épinards, le chou-fleur, les asperges, l’oseille ou les lentilles
    Le traitement de la goutte
    Comment soigne-t-on la goutte
    Les traitements de la goutte sont de deux types distincts : les médicaments de la crise (colchicine ou AINS) qui visent à soulager les symptômes des crises et les médicaments dits hypo-uricémiants, pris au long cours, qui visent prévenir les récidives
    Les médicaments pour soulager la crise de goutte
    Une crise de goutte est traitée par la colchicine ou des médicaments anti-inflammatoires (AINS ou, éventuellement, corticoïdes). Parfois, les deux familles de médicaments sont associées.

    En septembre 2011, l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a publié une mise en garde suite à la survenue d’effets indésirables graves dus à des interactions médicamenteuses ayant entraîné un surdosage en colchicine. Il est rappelé que l’association de la colchicine avec les antibiotiques de la famille des macrolides ou la pristinamycine est formellement contre-indiquée. En cas de traitement avec un médicament contenant de la colchicine, celui-ci doit systématiquement être signalé au médecin lors de toute nouvelle prescription de médicaments. La survenue de vomissements ou de diarrhées, qui pourraient être le signe d’un surdosage, nécessite un avis médical rapide.

    Liste des médicaments mise à jour : Jeudi, 20 Juin 2013

       AINS : diclofénac
           DICLOFÉNAC ARROW Générique
           DICLOFÉNAC CRISTERS Générique
           DICLOFÉNAC EG Générique
           DICLOFÉNAC MYLAN Générique
           DICLOFÉNAC SANDOZ Générique
           DICLOFÉNAC TEVA Générique
           FLECTOR granulés
           VOLTARÈNE comprimé et suppositoire
       AINS : ibuprofène
           ANTARÈNE 400 mg Générique
           BRUFEN
           IBUPROFÈNE ACTAVIS 400 mg Générique
           IBUPROFÈNE CRISTERS 400 mg Générique
           IBUPROFÈNE EG 400 mg Générique
           IBUPROFÈNE EVOLUGEN 400 mg Générique
           IBUPROFÈNE MYLAN 400 mg Générique
           IBUPROFÈNE RPG 400 mg Générique
           IBUPROFÈNE SANDOZ 400 mg Générique
           IBUPROFÈNE TEVA 400 mg Générique
           IBUPROFÈNE ZYDUS FRANCE 400 mg Générique
       AINS : indométacine
           INDOCID
       AINS : kétoprofène
           BI-PROFÉNID 100 mg
           KÉTOPROFÈNE BIOGARAN 100 mg Générique
           KÉTOPROFÈNE BIOGARAN 150 mg Générique
           KÉTOPROFÈNE MYLAN 100 mg Générique
           KÉTOPROFÈNE RANBAXY Générique
           KÉTOPROFÈNE ZENTIVA 100 mg Générique
           KÉTUM comprimé, gélule Générique
           PROFÉNID oral, rectal
       Antigoutteux : colchicine
           COLCHICINE OPOCALCIUM
           COLCHIMAX
    Les médicaments qui préviennent les récidives de goutte
    Après la crise, le taux élevé d'acide urique est combattu par un régime alimentaire adapté (voir ci-dessous) et, éventuellement, par des médicaments favorisant son élimination par les reins (probénécide) ou freinant sa fabrication par l'organisme (allopurinol, fébuxostat). Ce type de traitement vise à prévenir les récidives. Il doit être pris toute la vie et il est plutôt prescrit aux personnes qui présentent au moins deux crises de goutte par an, ou qui souffrent également de calculs urinaires, ou qui présentent des nodules d'acide urique au niveau des articulations (tophus). Ces médicaments préventifs agissent au bout de plusieurs mois et il n'est pas rare qu'une crise de goutte survienne pendant les premiers six mois de traitement.

    Des effets indésirables cutanés graves ont été observés avec les médicaments contenant de l'allopurinol (ZYLORIC et ses génériques). Ces réactions cutanées surviennent le plus souvent dans les deux mois qui suivent le début du traitement. La survenue d'une éruption cutanée impose l'arrêt immédiat du traitement et un avis médical rapide.

    Liste des médicaments mise à jour : Jeudi, 20 Juin 2013

       Hypo-uricémiants : allopurinol
           ALLOPURINOL ARROW Générique
           ALLOPURINOL BIOGARAN Générique
           ALLOPURINOL EG Générique
           ALLOPURINOL ISOMED Générique
           ALLOPURINOL MYLAN Générique
           ALLOPURINOL PHR LAB Générique
           ALLOPURINOL RANBAXY Générique
           ALLOPURINOL RATIOPHARM
           ALLOPURINOL SANDOZ Générique
           ALLOPURINOL TEVA Générique
           ALLOPURINOL ZENTIVA Générique
           ALLOPURINOL ZYDUS Générique
           ZYLORIC
       Hypo-uricémiants : fébuxostat
           ADENURIC
       Hypo-uricémiants : probénécide
           BÉNÉMIDE

    Le symbole
    est affiché à droite du nom des médicaments dont certaines présentations sont disponibles sans ordonnance
    Quels sont les aliments déconseillés en cas de goutte
    Les personnes sujettes aux crises de goutte devraient s'abstenir de consommer les aliments suivants en grande quantité ou trop souvent : abats, gibier, charcuterie, oie, canard, anchois, sardine, saumon, hareng, truite, coquillages et crustacés, champignons, épinards, chou-fleur, asperge, oseille et lentilles. Ces aliments sont riches en substances qui sont dégradées en acide urique par le corps.

    De plus, il est conseillé aux personnes goutteuses de ne pas abuser de l'alcool et de manger moins de 150 g de viande par jour. Les personnes qui souffrent d'obésité ont tendance à être plus sujettes aux crises de goutte et il leur est conseillé de prendre des mesures pour perdre du poids

      الوقت/التاريخ الآن هو الأربعاء 16 أغسطس 2017, 16:22